eucalyptus

L’Eucalyptus, l’arbre à la fièvre

L’Eucalyptus (eucalyptus globules) est un grand arbre de la famille des Myrtacées originaire d’Australie, que l’on trouve aujourd’hui dans de nombreuses régions chaudes et sèches du monde.

Également appelé gommier bleu de Tasmanie ou arbre à la fièvre, il peut mesurer jusqu’à 35 mètres de haut. On le reconnaît à son tronc qui semble partir en lambeaux, à ses feuilles allongées d’un vert bleuté et à l’odeur qui s’en dégage, une odeur camphrée et mentholée.

Les vertus de l’eucalyptus

Les feuilles de l’eucalyptus contiennent une essence aromatique riche en eucalyptol et en terpènes, elles sont utilisées pour lutter contre les infections respiratoires. C’est notamment un bon antiseptique des bronches, son parfum puissant et frais dégage les voies respiratoires.

L’arbre à la fièvre

Les aborigènes d’Australie utilisaient déjà l’eucalyptus en remède contre les fièvres. En France, il fut introduit au XIXe siècle où on appréciait également ses vertus antipirétiques. Jules Verne avait d’ailleurs constaté que leur simple présence dans une région suffisait à “neutraliser les miasmes paludéens”.

La consommation d’eucalyptus est fortement déconseillée aux femmes enceintes. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Sources : Petit Larousse des plantes médicinales

×