Lavande, plante aromatique et médicinale

La lavande (lavandula angustofilia) est un sous-arbrisseau vivace mesurant jusqu’à 80 cm de hauteur. Originaire de l’ouest du bassin méditerranéen, elle pousse notamment sur les plateaux calcaires des montagnes de Provence. On la retrouve cependant dans de nombreuses régions chaudes d’Europe aux sols calcaires. Ses tiges sont ornées, en leur bout de petites fleurs qui se dressent en épis violacés très odorants. La plante renferme un essence aromatique riche en acétate de lynale et en linalol.

Les vertus de la lavande

Elles sont connues depuis de nombreux siècle. Au XIIe siècle, Sainte Hildegarde de Bingen (religieuse bénédictine, naturaliste, musicienne, peintre, compositrice, femme de lettres), l’avait déjà ajoutée à sa pharmacopée naturelle et de nombreux monastères la cultivaient dans leurs jardins de curés pour ses propriétés thérapeutiques.

Ses vertus sont multiples : on lui prête notamment des propriétés antispasmodiques, calmantes et antiseptiques. Elle favoriserait le calme et le sommeil, lutterait contre l’irritabilité, les maux de tête et les vertiges, permettrait de faciliter la digestion et serait également excellente contre les infections bronchiques. En infusion, elle est particulièrement efficace pour apaiser les maux de tête et apporter calme et sérénité. Elle est également connue pour son parfum unique, dans l’antiquité, les romains s’en servaient déjà pour parfumer le linge.

Une plante iconique du sud de la France

L’incroyable parfum de la lavande est employé dans la confection de parfums depuis le moyen-âge mais c’est surtout à partir du XIXe siècle que sa culture s’est développée en Europe. En France, c’est dans la région de Grasse, ville du parfum qu’elle s’est surtout concentrée. La ville est aujourd’hui considérée comme la capitale de la lavande en raison de sa grande production d’huile essentielle tirée de cette plante.

×