Achillée Millefeuille, la plante d’Achille

L’Achillée millefeuille ou Millefeuille (Achillea millefolium L.) est une plante vivace herbacée. C’est une plante utilisée en médecine traditionnelle depuis l’antiquité.

Haute de 20 à 70 cm, elle a de longues tiges raides ornées de feuilles vertes très découpées et surmontées de fleurs blanches, jaunes ou roses réunies en corymbes. En les froissant, un parfum camphré se dégage. On la croise à l’état sauvage partout en Europe, Asie et Amérique du Nord.

Les vertus de l’Achillée

L’achillée a des vertus astringentes utilisées pour cicatriser les plaies, calmer les règles trop abondantes. Ses fleurs aident à réguler le cycle menstruel et apaisent les douleurs menstruelles.

Sa réputation médicinale remonte probablement à la préhistoire mais on a découvert du pollen d’Achillée dans une grotte où se trouvait une sépulture néandertalienne. Son usage pourrait donc remonter à plus de 50000 ans !

Ses fleurs contiennent des tanins, flavonoïdes, alcaloïdes, triterpènes, polyines, des colmariens, de l’acide salicylique et une essence aromatique contenant du camphre, du linalol, du sabinène et des proazulènes.

La plante d’Achille

Achille, héros grec, aurait découvert les propriétés médicinales de cette plante extraordinaire à l’occasion d’une blessure par une flèche empoisonnée. Il aurait utilisé ses feuilles pour guérir Télèphe, roi des Mysiens. C’est pourquoi elle porte aujourd’hui son nom.

Dans la tradition celte, l’achillée était utilisée pour la divination et la protection. Elle entrait dans la composition du bouquet solsticial qu’on accrochait aux portes des maisons pour protéger ses habitants lors de la St-Jean. La légende dit aussi que quiconque a sur lui des feuilles d’Achillée est chargé d’une vibration protectrice qui chasse les énergies négatives.

Source : Petit Larousse des plantes médicinales

×